Gourmandises

Clafoutis coco-cerises blanches (sans œufs)

IMG_1352 (3)

Voici venu le temps des cerises ! Délicieuses à croquer au goûter, elles accommodent aussi tous nos desserts fruitées…dont le classique clafoutis !

En voici une version sans œufs, du fait de mon intolérance…qui peut être adaptée ou non aux régimes sans gluten et sans lait par l’utilisation de la farine de riz et du lait de coco ! Encore une fois la magie de la cuisine végétale opère…la noix de coco nous offre une texture riche en formant une « croûte » façon rocher, et les cerises compotées apportent une petite touche acidulée. Réalisée en peu de temps et à partir de quelques d’ingrédients, cette recette est parfaite pour un dessert improvisé !


Pour 4/5 ramequins ou un plat

-150g de cerises

-50 g de farine de riz

-2 cs d’arrow root (ou de fécule)

-50 g de coco

-50 g de sucre complet

-250g de lait de coco (version boîte de conserve)

  • Quelques heures avant de passer en cuisine, placer la boite de lait de coco au frigo
  • Préchauffer le four (th.5).
  • Rincer les cerises et les équeuter. Les disposer dans chaque ramequin ou dans un plat.
  • Mélanger dans un saladier tous les autres ingrédients. Tout d’abord la farine, le sucre et la coco, puis le lait de coco à l’aide d’un fouet. En versant ce dernier, privilégier la partie solide.
  • Verser la pâte sur les cerises et enfourner pour 25 minutes. Déguster tiède ou frais, le lendemain.

Astuce : Achetées sur le bord de la route à un producteur installé sous son parasol planté en lisière de champs, ces cerises fleurent bon la fin d’un long weekend ensoleillé dans le Caroux, petite région située dans le Parc Naturel du Haut Languedoc, riche en cerisiers. Autant vous dire qu’en dégustant mon clafoutis, je n’ai pas que goutté la douceur de la coco et le fondant des cerises…j’ai surtout ressenti le soleil qui avait inondé les champs et dans lequel nous avions baigné ce weekend là…j’ai revu le visage du producteur qui m’avait vendu généreusement ses cerises…je me suis remémorée la joie de redécouvrir et de partager ce bel espace préservé…je me suis nourrie de toute l’énergie que pouvait contenir ces simples cerises !

Manger en pleine conscience, c’est aussi s’arrêter un instant sur ce que peu représenter chaque produit d’en notre assiette. Chacun a une histoire à raconter: le fait que l’on puisse un jour se le procurer est le fruit de la mise en action de souvent plusieurs personnes, de plusieurs êtres vivants, des différents facteurs naturels de notre environnement… Tout cela aussi nous « nourri » et donne un peu plus de sens à ce que nous choisissons de mettre dans notre assiette !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s