Gourmandises

Gâteau de carottes moelleux aux épices

img_0417-3

Voila que se profile les fêtes de Noel… Ça sent bon les odeurs d’épices et d’agrumes, adoucit par le miel, notre compagnon de l’hiver. Bien envie d’un pain d’épices pour accompagner une petite tisane en fin de déjeuner ou au goûter ? Je vous propose de le redécouvrir, façon « Carrot cake » !

Quel intérêt de mélanger ces 2 inconditionnels ? Et bien, en fondant, les carottes apportent un surprenant moelleux, tout en se mariant à la douceur des épices et du miel. Cette recette entièrement végétale et sans gluten pourra satisfaire ainsi tout le monde ! C’est les vacances, on prend le temps d’innover, de partager…et de se régaler 🙂 !


Pour un gâteau

-150 g de carottes

-50 g de farine de sarrasin

-70 g de farine de riz semi complet

-30 g de farine de mais

-130 g de miel

-85 mL de lait végétal

-2 cs de graines de lin moulues + 6 cs d’eau

-5 cl d’huile d’olive

-1 cs de bicarbonate + 1 cc de vinaigre de cidre

-30g de noisettes

-30 g d’écorces d’oranges confites

-1 cc de mélange « 4 épices »

-1 cc de cannelle

-1 pincée de sel

  • Préchauffer le four à 150°C (th.5).
  • Moudre les graines de lin et les laisser tremper dans les 6 cs d’eau.
  • Mélanger dans un saladier les farines, le bicarbonate et le vinaigre, le sel et les épices. Ajouter les graines de lin.
  • Dans une casserole, faire chauffer tout doucement le miel, le lait, et l’huile, de manière à homogénéiser le tout. Une fois que le miel s’est liquéfié, verser petit à petit le contenu de la casserole sur le saladier tout en mélangeant.
  • Rapper les carottes avant de les ajouter à la pâte, de même que les noisettes et les écorces d’oranges confites.
  • Beurrer un moule à cake et verser la pâte. Terminer de disposer quelques noisettes et écorces d’orange et enfourner pour 45 minutes. Vérifier la cuisson de la pâte à l’aide d’un couteau : la lame doit ressortir sèche. Le gâteau peut se conserver quelques jours sans perdre de son moelleux !

Astuce nutritionnelle : Dans un précédent article, nous évoquions fait que la nourriture nous nourrissait physiquement, mais aussi émotionnellement : nous mangeons lorsque notre corps a faim et nous réclame de l’énergie, mais aussi parfois pour nous calmer lorsque nous sommes énervés, pour nous réconforter lorsque nous sommes tristes, pour nous récompenser après une longue journée… Il est alors intéressant d’en prendre conscience afin de pouvoir se poser la question suivante : « qu’est ce qui pourrait me calmer, me réconforter, me récompenser, hormis la nourriture ? ». La réponse ne viendra peut être pas tout de suite, mais en prendre conscience, c’est déjà une première étape !

La période de Noel peut-être une occasion pour commencer ! Cette fête est souvent associée à un bouillonnement d’émotions pour chacun de nous… et à de gros excès en tout genre !  Et si on essayait durant cette période de se nourrir des lumières et des couleurs des fêtes, de la chaleur des retrouvailles, de la joie de préparer et partager un repas tout simplement ? Et si on se détendait en profitant du soleil d’hiver lors d’une belle balade ? Que d’occasion de se faire du bien…et sans indigestion de fin d’année 🙂 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s